Denis Rivière, peintre

Juin

Voilà maintenant 6 mois que ce projet est commencé. Je suis au milieu du gué et j’ai réalisé plus de 300 pastels. Les lumières ont évolué. Les jours sont les plus longs de l’année. La différence est de taille entre les matinées des mois de Janvier et Février et ces mois d’été que je vis. C’est l’époque où la luminosité est la plus intense. La chaleur et la pollution déforment les bleus qui passent, suivant l’heure, d’un gris violacé à un gris ocré, voire une teinte un peu sale. Je profite de la "belle saison" pour m’évader vers la province.

En route vers la Normandie, je songe à mes attaches honfleuraises et imagine la tête du père Boudin, illustre prédécesseur, découvrant un tel projet.

SPIP | | Un site Provita |